Nationale

Santé politique et pouvoir à vie: de l’opération Mbata ya Bakolo à la coupe d’Afrique des nations, le dictateur Denis Sassou Nguesso à la recherche d’un imaginaire plan B

les diables rouges

De nombreux dirigeants politiques ont toujours utilisé « la mobilisation patriotique » pour tenter de se refaire une santé auprès de l’opinion de leur peuple. La dernière en date est le rebond de plus de 20%, selon plusieurs sources d’institutions de sondages, de sentiments positifs du peuple français vis-à-vis de François Hollande au point de conduire nombreux à souhaiter sa réélection en 2017.

En difficulté depuis plusieurs mois, le dictateur Denis Sassou Nguesso qui, en lançant l’opération « Mbata ya Bakolo » avait réussi à créer un « faux » sentiment de patriotisme et de garant de la sécurité auprès de certains esprits faibles, a décidé de relancer cette opération en espérant « divertir notre peuple » et se refaire une santé.

Par ailleurs le dictateur congolais miserait d’après nos sources, sur la CAN 2015 qui se joue présentement à Malabo pour se faire une petite santé. « Le dictateur congolais fonderait ses espoirs sur l’exploit que pourraient réaliser les « Diables rouges » à Malabo ».  Un retour de l’équipe nationale à Brazzaville avec « la coupe » 43 années après, créerait une euphorie nationale qui conduirait ses partisans à reprendre la main et monter en flèche pour demander son maintien au pouvoir.

Bien qu’espérant de tous ses vœux la victoire des Diables rouges, le Noyau politique du MCCD, rappelle au dictateur congolais et à ses partisans qu’autant les pétrodollars et de faux travaux de « municipalisation accentuée » n’ont pas conduit notre peuple à lui accorder un seul crédit, autant une coupe d’Afrique qui serait remportée au prix des efforts de nos jeunes qui, pour nombreux ont pris le chemin de l’aventure pour fuir la folie de sa dictature ne saurait changer son opinion sur le dictateur.

Le dictateur Denis Sassou Nguesso croit-il vraiment que notre peuple est dupe ?

Ni Mbata ya Bakolo, ni un quelconque trophée de champion d’Afrique ne saurait donner du souffle à un homme aux abois dont les soutiens commencent un à un à lâcher.

Nombreux de nos compatriotes ont finalement compris que leur vie serait plus belle et meilleure sans le dictateur Denis Sassou Nguesso. Ce sentiment gagne de plus en plus les milieux de nos Forces Armées.

Le dictateur despote n’a plus de marge de manœuvre. Sa fin est plus que jamais imminente.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *