Internationale

Robert Bourgi : un soi-disant Africain blanc qui se moque des Africains

Robert Bourgi

Depuis quelques jours, des médias numériques africains font circuler une interview insolente du Franco-Libanais Robert Bourgi, qui se fait appeler avec fierté et arrogance « l’Africain blanc ».

Dans cette interview accordée au journal numérique « Points chauds », l’homme qui a trouvé son bonheur au prix des malheurs du peuple africain, fait injure à tout un continent et à son peuple en tentant de démontrer qu’hier, la politique africaine de la France ou les méthodes des dirigeants français vis-à-vis de l’Afrique étaient meilleures.

Pire il veut démontrer que la françafrique d’Omar Bongo, son fameux défunt père, était mieux que celle de d’Idris Debby ou de Sassou Nguesso.

Robert Bourgi devra comprendre que la françafrique qu’il a héritée n’a jamais permis et ne permettra jamais le bonheur du peuple africain, meurtri et soumis à la pauvreté et à la servitude par des dictateurs qui prennent base des principes inhumains et esclavagistes que son mentor Jacques Foccart a installés.

Cette françafrique, source des malheurs et d’humiliations de notre peuple, n’a fait que des victimes. C’est la françafrique de Jacques Foccart, de Charles De Gaulle, de Giscard Destin, de François Mitterrand, de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy,  de Dominique de Villepin, d’Houphouët Boigny, de Bokassa, de Mobutu, d’Omar Bongo, de Denis Sassou Nguesso, de Bourgi, qui est à l’origine des assassinats de nos grands hommes tels : Patrice Lumumba, Cheikh Anta Diop, Thomas Sankara, Norbert Zongo. Cette françafrique de Sarkozy a détruit la Libye et a fait tuer de milliers d’Ivoiriens. Cette françafrique de Bongo a fait tuer de dizaines de milliers de Congolais. Omar Bongo, contrairement à ce que vous prétendez, n’a jamais apporté la paix quelque part. Il a laissé la crise centrafricaine en entier. Sans Omar Bongo, le chef rebelle Denis Sassou Nguesso n’aurait pas eu de base arrière pour mener sa guerre destructrice, avant l’intervention de l’armée angolaise. Le génocide rwandais a eu lieu pendant qu’Omar Bongo que vous présentez comme faiseur de paix, se passait pour le doyen de la françafrique. Omar Bongo n’a jamais arrêté la guerre en Angola. Mobutu était chassé du pouvoir par les rebelles de Laurent Désiré Kabila, sous les yeux d’Omar Bongo. Des exemples sont si nombreux que l’on ne peut les citer tous ici. Arrêtez votre cinéma, vous, l’un des transporteurs vers l’occident, de pétrodollars et de cotondollars dans les djémbés. Vous êtes un blanc « ennemi » de l’Afrique, pour ne pas être un blanc africain.

Il n’y a ni blanc africain, ni noir africain. Il n’existe que d’Africains.

Loin de soutenir dans un élan fanatico-militant, l’action politique africaine de l’actuel président français, nous saluons l’intervention de l’armée française au Mali qui, sans celle-ci, deviendrait la base de la croisade terroriste sur le continent africain. Malgré l’irresponsabilité du dictateur congolais Denis Sassou Nguesso et de son homologue tchadien, Idris Deby qui, tous deux, se livrent à un spectacle désolant, l’on peut bien observer que l’intervention Sangaris en Centrafrique a permis de réduire le risque de génocide religieux des miliciens de la Seleka contre les chrétiens.  L’intervention militaire française en Libye ne peut être comparée, par de vrais fils africains, aux interventions militaires au Mali et en Centrafrique.

Les autorités françaises actuelles, et le président François Hollande en premier, ont besoin de partenaires fiables, responsables et confiants dans cette sous-région, pour arriver aux objectifs de la sécurité et de la paix.

C’est en tenant compte de cette exigence que, le Noyau politique du MCCD, la Voix du Peuple Libre, a pris ses responsabilités et se résout de proposer un projet alternatif aux partenaires du Congo, dont la France en premier, afin de construire une nouvelle dynamique qui garantisse la sécurité et la paix dans cette sous-région.

Peuple Africain du nord et du sub-sahara ! Peuple Congolais du nord, du sud, de l’est, de l’ouest et du centre ! Soyons plus que jamais mobilisés afin de faire montre de la grandeur d’intelligence qui nous permette, comme l’avaient fait nos ancêtres, la réaction digne à toute action nuisible et de diversion qui rapetisse l’Homme Africain.

Notre devoir est d’éveiller les consciences et de permettre à notre peuple de briser cette barrière de la peur afin que ce combat Noble pour la liberté se poursuive de générations en générations. Nous devons plus que jamais « barrer » la route à tous ceux qui, comme Robert Bourgi, se moquent de nous, de notre continent et de tout son peuple. Nous sommes prêts à  laisser nos vies pour la dignité de vrais fils africains blancs, jaunes, bruns, bleus ou noirs.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

One comment on “Robert Bourgi : un soi-disant Africain blanc qui se moque des Africains

  1. Oh mon Dieu! Jusqu’a quand les gens marcheront-ils sur les africains? Je sais que tu aimes l’Afrique. Les noms des pays comme l’Ethiopie, l’Egypte sont cites dans la Bible qui est un livre sacre. A quand la fin de la misère du peuple africain? Tous s’enrichissent et deviennent de grande puissance a cause de l’Afrique. En retour l’Afrique est remerciee en monnaie de singe.
    Oh Dieu, nous comptons sur toi pour la delivrance des africains car tu es celui qui aime la justice, hait l’injustice et l’iniquite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *