Internationale

Repentance : le rêve d’un destin de « messager de la paix » permettra-t-il au dictateur Denis Sassou Nguesso de faire enfin le choix de la repentance ?

Sassou-messe 05 juin

Malgré son obsession pour un pouvoir absolu, le dictateur congolais Denis Sassou Nguesso a toujours rêvé avoir un destin de « messager de la paix » dont les actions devraient être reconnues par les Communautés nationale et internationale et être ainsi inscrites dans l’histoire.

C’est tenant compte de ce rêve qu’en plus de sa médiation  moins brillante dans le conflit centrafricain, Denis Sassou Nguesso avait annoncé devant plusieurs invités le 16 février 2014, lors de la célébration du 25ème anniversaire du protocole de Brazzaville sur le règlement pacifique de la crise en Afrique australe, la création d’une « fondation pour la paix », dont les actions devraient intéresser l’Afrique et le monde.

En demandant le 05 juin dernier, l’organisation d’une « messe pour la consolidation de la paix » en présence de plusieurs personnalités et parents dont sa femme, le général d’armées serait-il en train de faire le choix de la repentance et donner enfin un sens à plus d’un demi-siècle de son action politique au premier plan ? Les choix de cette date du 05 juin et de cette action sont d’autant plus symboliques que nombreux analystes tentent de décortiquer le message qu’à tenu faire passer l’homme de Mpila. Il sied de rappeler que le 05 juin 1997 reste pour le général d’armées, la date du déclenchement des hostilités d’une guerre qui lui aura permis cinq mois après de revenir au pouvoir le 15 octobre 1997. Par ailleurs cette action lui permet de clôturer les travaux de la mascarade de ses monologua-consultations.

La demande par le dictateur congolais « d’une messe pour la consolidation de la paix » célébrée par de grands évêques tels Monseigneur Louis Portella et Anatole Milandou qui lui ont clairement signifié être opposés à tout changement de la Constitution, pourrait-elle être considérée comme un signe de perfectibilité d’un homme plus que jamais convaincu de la mobilisation indestructible du peuple congolais contre une prolongation de sa dictature au-delà de 2016 ?

 Comment Denis Sassou Nguesso pourrait-il entreprendre une telle initiative « divine» et décider quelques mois après de mettre ses sbires et chiens armés et brigands face à un peuple désarmé et pacifique ?

Rappelons que dans sa publication du 05 décembre 2013, intitulée « Changement de statut: Du dictateur sanguinaire au démocrate humain, Denis Sassou Nguesso « futur prix Mo Ibrahim », et dans sa publication du 04 janvier 2014, intitulée « Retrait de la politique: et si Denis Sassou Nguesso suivait l’exemple du Premier ministre Indien ? », laVoix du Peuple Libre, supputait un changement par perfectibilité, du dictateur Congolais, faisant de lui « le futur prix Mo Ibrahim. »

Si cette possible perfectibilité pourrait permettre au général d’armées de franchir ce pas de courage et de sagesse en faisant le choix de la repentance afin de réaliser son vieux rêve de « messager de la paix », il épargnerait le peuple congolais des conséquences désastreuses inutiles et inimaginables. Sauf si cette initiative est un énième fait de comportements machiavéliques.

Le dictateur aurait alors fait le choix grave d’injures et offenses à la paix divine.

Le Noyau politique du MCCD signifie clairement à Denis Sassou Nguesso que ce vaillant peuple qui vous a plusieurs fois pardonné, sera prêt à vous pardonner pour la énième fois, tout en permettant à la justice de faire son travail, si vous entendez la Voix de la raison et décider de quitter « tranquillement » le pouvoir et faire vos preuves de dictateur ayant par perfectibilité, changé en « homme de paix. »

Allez-vous faire le choix de « l’homme perfectible qui change positivement » bien que brisant le désir despotique d’un clan ? Ou allez-vous faire le choix « d’un dictateur prêt à feindre de promouvoir la paix divine » dans le but de mourir au pouvoir ?

Vous avez sur votre cou, votre propre corde et celle de notre peuple.

MCCD : La Voix du Peuple Libre  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *