Nationale

Pouvoir à vie et corruption : Denis Sassou Nguesso distribue des milliards de francs CFA à Sibiti

Hopital Sibiti

Le dictateur Denis Sassou Nguesso est arrivé ce lundi 05 mai 2014 à Sibiti accompagné d’une forte délégation.

Officiellement présentée pour lancer les travaux de la destruction accélérée de Sibiti, cette visite est en réalité une occasion pour le dictateur et ses valets, de mettre les populations du département de la Lékoumou dans le jeu ignoble et suicidaire conduisant, à coup de milliards de francs CFA, à la demande de la modification de la constitution du 20 janvier 2002, lui permettant ainsi de mourir au pouvoir et laisser un de ses fils.

D’après nos observateurs présents à Sibiti et que nous avons eus ce jour, plusieurs milliards ont été et continuent d’être distribués à des populations qui s’engageraient de sortir avec des pancartes demandant la modification de la constitution.

Une grande panique humaine et un grand climat de course aux billets en coupures de 10 000 francs CFA règnent à Sibiti. Les valets du dictateur ont monté les enchères du chantage.

Sauf que, conscients du climat de tensions provoqué par des « combattants pour la liberté de la Lékoumou » qui ont menacé de signifier clairement au dictateur leur « Non » sans concession à la modification de la constitution, tout en promettant de faire des frais à tous ceux qui sortiraient avec des pancartes demandant au dictateur de modifier la constitution, les précurseurs de l’homme des masses rejeté par tout un peuple, ont préféré ne pas prendre des risques et ont finalement procédé à la sélection des participants à la mascarade d’échanges initiés par le dictateur, sous le signe « d’échanges citoyens ».

Cette mascarade qui, selon nos observateurs serait en train de se dérouler au moment où nous postons cette publication, est un spectacle orchestré, comme à son habitude, par le dictateur invitant ainsi les populations de Sibiti à lui poser toute question qui leur tienne à cœur.

Quelle ironie ! Quel cynisme ! Alors que le peuple congolais lui dit clairement « Non à la modification de la constitution et non au référendum », l’imposteur général d’armées, dont les sbires mettent aux arrêts toute personne exprimant publiquement cette exigence citoyenne, se met dans un exercice insolent pour narguer ce vaillant peuple à coup de milliards et de matraques.

Afin de vous donner une idée de ce que représentent les travaux à travers lesquels Denis Sassou Nguesso et ses valets détruisent la région de la Lékoumou, au nom fallacieux d’une municipalisation accélérée, la Voix du Peuple Libre, vous a fait une petite compilation des images récentes de Sibiti, validées par le Noyau politique du MCCD. Les documents audio ayant été jugés par le Noyau politique, comme étant non publiables à ce stade de combat, ce pour des raisons de sécurité de nos partenaires.

Vous comprenez bien, combien le despote qui veut mourir au pouvoir est insolent, lâche et inhumain. Endetter auprès des sociétés chinoises et sur des générations entières, le Congo et le peuple congolais, juste pour des opérations de poudre aux yeux qui finalement se révèlent destructrices de notre société.

A croire que ses services réfléchissent pour un changement de la constitution qu’ils qualifient de changement de la république avec un vice-président et un premier ministre, afin de lui permettre de conduire une candidature unique « président/vice-président » avec son fils qui le remplacera finalement le jour d’indisponibilité.

Quoi que l’imposteur Denis Sassou Nguesso fasse, il sera vaincu par ce même peuple qu’il corrompt. Tous les dictateurs avant Denis Sassou Nguesso sont passés par ce châtiment.

« Denis Sassou Nguesso ne saura se dérober de cette règle humaine et naturelle ». 

MCCD : La Voix du Peuple Libre

2 comments on “Pouvoir à vie et corruption : Denis Sassou Nguesso distribue des milliards de francs CFA à Sibiti

  1. LA PENSÉE DU CHAOS…
    Dans 97% de cas les régimes dictatoriaux petites cervelles africaines sont entretenus par des forces intelligentes, obscures et centrifuges qui entretiennent le chaos partout en Afrique noire.
    Ces forces contre-valeurs ont besoin de protéger ces régimes sans éducation pour aussi éviter le chaos.
    PHILOSOPHIE!
    L’homme noir peut être intelligent ou riche en occident, mais tant que l’Afrique noire ne sera pas debout, l’homme noir ne sera pas respecté partout dans le monde. Ceci est un cas de prise conscience noire au XXIè siècle http://congo-objectif2050.over-blog.com/2014/05/le-congo-brazzaville-le-dormeur-doit-reveiller.html

  2. PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE DANS UNE DICTATURE TIERS-MONDISTE !

    Quelle laboratoire scientifique et ou alimentaire fiable dont dispose le Congo Brazzaville peut-ils affirmer que les rumeurs du peuple Brazzavillois sont fausses?.
    Et pourtant les chiffres que diffusent la sécurité sociale et ou l’assurance maladie française sont bien claires: 30 à 40% des immigrés congolais ou de franco-congolais qui se rendent pour un séjour ne dépassant pas 15 jours au Congo reviennent tous malades ou victimes des troubles digestifs, infectieux et rénaux et puis…. la liste est longue pour des longs séjours.

    Pourquoi la vieille classe politique congolaise jubile t-elle avec l’esprit du moyen-âge?

    PHILOSOPHIE!
    « Le moyen-age ne m’a retenu que parce qu’il avait le pouvoir quasi magique de me dépayser, de m’arracher aux troubles et aux médiocrités du présent et en même temps de me le rendre plus brûlant et plus clair. » – Jacques Le Goff
    Pourquoi la vieille classe politique congolaise jubile t-elle avec l’esprit du moyen-âge?
    Les congolais meurent comme des mouches – les morgues sont pleines à craquer de cadavres de tout âge. Le régime politique médiéval congolais préfère parler de paix voire de sacro-sainte paix ou la paix éternelle.

    En effet, le moyen âge congolais au XXIe siècle est similaire au moyen-âge européen. Il peut se définir par quatre caractéristiques majeures.
    1- le manque d’hygiène: l’insalubrité de l’eau, la conservation des aliments, les normes d’hygiène alimentaire, la médication, l’assainissement ou canalisation des égouts, le cadre de vie, la collecte et le traitement des déchets, la pollution de l’eau, de l’air, les nuisances sonores, olfactives et visuelles, l’environnement urbain hostile à la santé et à l’espérance de vie et plus encore.
    2- la paresse intellectuelle: il y a plus de débits de boissons que de parcs de loisirs, de centres culturels, de musées, de théâtres, de librairies, de bibliothèques, d’universités, de débats intellectuels, philosophiques, scientifiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux et sociétaux.
    3- l’absence de démocratie: manque de liberté d’expression et d’association, de libre pensée ou de liberté de conscience.
    4- le recul de la notion d’État ou de son autorité: pas de mobilisation profonde ni de dépassement de soi sans autorité de l’état, sans un rêve commun – sans symbole et valeur politiques, intellectuels, philosophiques, morales, sociales et sans horizon à atteindre, de lendemain à construire, de futur à édifier.

    L’inégalité entre couche sociale, tradition, culture, société et civilisation n’est pas fondée sur la nature – elle réside dans l’éducation ou l’information qu’on donne à l’individu ou plutôt dans celle qu’on lui refuse.
    Pourquoi la vieille classe politique congolaise jubile t-elle avec l’esprit du moyen-âge?
    L’ignorance est-elle la pire des souffrances? – Oui, c’est à peu près cela.
    Mais tout dépend de la durée pendant laquelle le cerveau a été abimé par la durabilité de la période médiévale.
    Celle-ci règne encore au 21è siècle dans certaines traditions ou sociétés stupides, trop stupides pour être utile à l’innovation et aux civilisations nouvelles. http://brazza-news.com/brazzaville-les-boulangers-veulent-mettre-fin-rumeur/#comment-685

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *