Nationale

Pouvoir à vie : les 4 propositions sur la table du dictateur Denis Sassou Nguesso

Sassou meeting 14-09-2013

D’après nos sources introduites dans les milieux de Mpila, le dictateur Denis Sassou Nguesso et son clan réaliseraient de plus en plus que la stratégie mise en place il y a quelques années pour la survie de la dictature au-delà de 2016 deviendrait incertaine. Cette stratégie qui consistait à émietter tous les grands partis politiques l’UPADS, le MCDDI, l’URD-Mwinda, le RDD, le RDPS et autres, s’avérerait plus suicidaire. Car celle-ci n’aurait pas prévu l’expression médiatique et diplomatique de nouvelles dynamiques politiques et résistantes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Conscient de son affaiblissement sur le plan international, l’homme de Mpila aurait demandé à ses services de réflexions et analystes de lui faire des propositions claires et concrètes permettant la survie de la dictature. Quatre propositions seraient donc à l’étude par les services de réflexions du dictateur Denis Sassou Nguesso:

  1. La modification de sa constitution par voie parlementaire. Cette stratégie ne poserait aucun problème dans sa réalisation. Mais la grande inconnue serait la réaction du peuple Congolais.
  2. La modification de sa constitution par voie référendaire. Cette stratégie qui ne poserait aussi aucun problème dans sa réalisation, serait plus sûre que la première. Cette stratégie qui se ferait après les élections municipales, consisterait à organiser, au prix de corruption, des mascarades de marches et meetings dans plusieurs villes et villages, pour demander la révision de la constitution afin de permettre à l’homme des masses et des actions concrètes de poursuivre son œuvre de paix, tant il en serait la garantie, selon les manifestants. Les données du dernier recensement seraient alors utilisées comme base électorale.
  3. La stratégie Poutine. Dans cette stratégie, l’homme de Mpila choisirait une marionnette du clan, éventuellement son fils pour être candidat du PCT et ses transfuges à l’élection présidentielle. Il s’adonnerait un poste qui lui garantirait les fonctions présidentielles en cas de vacance de pouvoir. Le fils fraichement élu à la suite d’élections factices se rendrait indisponible au-delà de trois mois. Le dictateur papa conduirait alors une courte transition avec organisation d’élections factices anticipées qu’il gagnera et qui lui garantiraient 7 années de pouvoir renouvelable.
  4. La stratégie de la guerre. Dans cette stratégie, des mutineries devraient être organisées dans certains camps militaires par quelques miliciens au garde-à-vous, avec un semblant de prise de la radio. Le dictateur décréterait alors l’Etat d’urgence, suivi de l’abrogation de sa propre constitution et organisation d’opérations de recensements des miliciens et ex-combattants, en vue de leur insertion à l’armée. Le dernier spectacle de regroupement d’ex-combattants cocoyes à Dolisie et leur adhésion au PCT, organisé par certains lieutenants du dictateur s’inscrirait de la logique de cette stratégie.

Le MCCD interpelle tous les acteurs politiques, sociaux, religieux et militaires Congolais et tous les amis du Congo d’être très vigilants afin de ne pas tomber, une énième fois, dans le piège du dictateur Denis Sassou Nguesso et ses laquais. Le MCCD reste mobilisé et se bat pour créer les conditions qui permettent d’épargner notre peuple de toutes les folies machiavéliques du dictateur Denis Sassou Nguesso et ses valets. Mobilisons-nous et levons-nous comme un seul homme. Ensemble nous sommes une force contre le dictateur Denis Sassou Nguesso et ses laquais.

MCCD: La Voix du Peuple Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *