Internationale

Perfectibilité : un dictateur en messager solitaire de la paix à travers une fondation

CPI-Sassou

« L’homme est perfectible et non statique ». La métaphore souvent utilisée pour justifier le caractère changeant d’un être humain considéré comme responsable d’activités ou de comportements répressibles, est un argument permettant d’inviter les victimes à faire montre de patience et de pardon, en espérant ainsi le changement de leur bourreau.

Sauf que dans la majorité des cas, les victimes ont souvent été déçues; comme le dit une autre métaphore « quelle que soit la durée d’un tronc d’arbre dans l’eau, il ne se transformera jamais en crocodile. »

Le 16 février dernier, lors de la célébration du 25ème anniversaire du protocole de Brazzaville sur le règlement pacifique de la crise en Afrique australe, le dictateur Denis Sassou Nguesso annonçait devant plusieurs invités, la création d’une « fondation pour la paix », dont les actions devraient intéresser l’Afrique et le monde.

En entreprenant une telle initiative « solitaire », Denis Sassou Nguesso serait-il conscient de la pression qu’il a décidé de se faire sur soi ? Serait-il en train d’entendre la Voix silencieuse de notre peuple qui le met face à son destin de fin de règne, et la voix maligne de certains de ces conseillers qui ont commencé à l’interpeller sur la nécessité de sortir par la grande porte ?

Rappelons que dans sa publication du 05 décembre 2013, intitulée « Changement de statut: Du dictateur sanguinaire au démocrate humain, Denis Sassou Nguesso « futur prix Mo Ibrahim », et dans sa publication du 04 janvier 2014, intitulée « Retrait de la politique: et si Denis Sassou Nguesso suivait l’exemple du Premier ministre Indien ? », la Voix du Peuple Libre, supputait un changement par perfectibilité, du dictateur Congolais, faisant de lui « le futur prix Mo Ibrahim. »

D’après nos sources, les services de communication du dictateur Denis Sassou Nguesso « reçoivent et lisent attentivement les publications de la Voix du Peuple Libre ». Nous espérons de nos vœux que le dictateur entende cette voix silencieuse, afin qu’il épargne notre peuple de sa folie meurtrière.

Quel bon spécialiste de marketing politique pourrait trouver des mots qui permettent à Denis Sassou Nguesso de porter un tel projet pour la paix en Afrique et dans le monde, tout en révisant sa propre constitution et lui permettre de mourir au pouvoir au prix du sang du peuple Congolais?

D’où tirera-t-il cette crédibilité, alors qu’il aurait provoqué « pour la énième fois », des troubles dans son propre pays ?

Sauf si cette annonce faite par le général des armées, est un signe mauvais payeur d’un débiteur qui, ne voulant pas payer sa dette, fait la bagarre à son créancier qui se verrait être poursuivi par la justice pour coups et blessures.

Nous signifions clairement à Denis Sassou Nguesso que ce vaillant peuple qui vous a plusieurs fois pardonné, sera prêt à vous pardonner pour la énième fois, tout en permettant à la justice de faire son travail, si vous entendez la Voix de la raison et décider de quitter « tranquillement » le pouvoir et faire vos preuves de dictateur ayant par perfectibilité, changé en « homme de paix. »

Allez-vous faire le choix de « l’homme perfectible qui change positivement » ? Ou allez-vous choisir pour un « bois qui, quelle que soit sa durée dans l’eau reste statique » ? 

Vous avez sur votre cou, votre propre corde et celle de notre peuple.

MCCD : La Voix du Peuple Libre  

One comment on “Perfectibilité : un dictateur en messager solitaire de la paix à travers une fondation

  1. Il a des yeux pour voir mais il ne voit pas les bidons jaunes de 25 litres qui circulent dans les villes et ceux-ci en pleine nuit. Le peuple ne dort plus la nuit. Affame, fatigue par la souffrance de tous les jours, il doit veiller pour pretender avoir une coute d’eau dans sa maison. Le jour il faut aller chercher de quoi se nourrir ou se pointer au travail pour s’attendre un maigre salaire a la fin du mois. Un maigre salaire, incapable de joinder les deux bouts du mois. « Congolais debout, fierement partout… ». Le congolais ne marche plus fierement car en rentrant a la maison il se sait quoi donner a sa famille. Il marche comme un chien humilie, la queue entre jambe. Il marche en tutubant avec sommeil aux yeux car il ne dort pas la nuit a la recherche d’une goutte d’eau et plonge dans les soucis car il ne sait ce que le lendemain lui reserve (pleurs d’enfants qui n’ont pas a manger, enfants malades pas d’argent pour se faire consulter et surtout payer les medicaments. Une consultation medicale aujourd’hui coute 10.000 F CFA pour un fonctionnaire superieur qui gagne 200.000 F CFA chaque fin du mois, incapable de survenir aux besoins de sa famille. Le cadre moyen que fera t-il et la basse classe des fonctionnaires. n’en parlant pas. Pour parler que des fonctionnaires, et la maison qui vend au marche et attend que le fonctionnaire soit paye pour faire recette mais malheureusement le fonctionnaire paye aujourd’hui demain tres tot matin il repart en banque pour un decouvert et avant la fin du mois, il est autorise de faire quatre (4) decouverts soit le quart de son salaire par semaine et a la fin du mois il se retrouve avec un compte en rouge car cousu de dettes.
    Et le monsieur tranquilite des esprits ne fait rien pour le bien du people. Son seul soucis c’est la Centrafrique. Son seul soucis c’est apporter la paix en Afrique et dans le monde. Il dresse sa tete et ses oreilles, fait semblant de savoir que chez lui il n’y a paix la paix. Il trompe les hommes mais pas Dieu. Dieu a fait du Congo un pays riche mais le peuple souffre de fin, manque d’eau potable, meme l’eau sale des puits il faut passer toute la nuit dehors, payer un bidon jaune a 200 F, 100 F, 50 F, 25 F selon les quartiers. Monsieur piya piya apesa atala te donne aux autres mais pas au peuple. Ah! Je comprends. C’est pas son peuple c’est le peuple de Dieu. Et Dieu va susciter quelqu’un bientot pour conduire son peuple et le combler de joie et de vraie paix en distribuant les biens du pays avec tout le peuple congolais. Il ne rit pas ni sourit avec peuple. Il va rire la ou il va dans ses voyages pour qu’on dise qu’il est gentil. Les autres peuples du monde ne le connait pas mais le peuple congolais le connait tres bien comme troubleur de paix dans tous les sens. Assassine, tue, enleve, touture, emprisonne, accuse faussement, trahi, ment, coupe les tetes, manges les boyaux, crache sur les cadavres, saute les cadavres, mange les appareils genitaux, boie le sang, se baigne avec le sang humain. Pas d’eau, de courant, de nourriture, le peuple meurt de faim, de maladie, pas d’ecole, d’universite.
    Pire encore, il n’a pas le bac, il n’a jamais enseigne a l’universite meme pas le francais ni le kikongo muke lal’ ben’ awa eh, moins encore le lingala. Mais pourquoi construire une universite et donner son nom? Ah bon! C’est pour enseigner son ideologie de l’exclusion des autres, former les gens du mal, enseigner a la nouvelle generation son parcours presidential. Que vous rappelle la date du 5 Fevrier 1979? Que vous rappelle la date du 5 Juin 1997 quand je dormais tranquillement chez moi. Enseigner sa vie mediocre a la nouvelle generation afin de faire des vaurien comme lui. Que ceux qui ont le discernement n’envoie pas leurs descendants dans cette universite car lui ses descendants vont etudier ailleurs pas au Congo. Il veut fabriquer des totos pour etre assujetis pas ses descendants qui etudient toujours a ailleurs.
    Que ceux qui ont des yeux pour voir voye et fasse attention avec ce monsieur. Il n’est pas un homme de paix. C’est un demagogue forme au marxisme-leninisme.
    2016 est pour le peuple congolais pas pour un dictateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *