Nationale

Nouvel âge des Dépêches de Brazzaville: Souvenir-écran d’un journaliste au service d’un dictateur

Jean-Paul Pigasse

Dans sa rubrique ‘’Réflexion’’ du 28 septembre dernier, le directeur de publication du journal les Dépêches de Brazzaville, monsieur Jean-Paul Pigasse, jette un regard rétrospectif sur la grande rencontre de sa vie avec le dictateur Denis Sassou Nguesso en 1996, alors à la recherche à cette époque, des soutiens tant politiques, diplomatiques, économiques que médiatiques, qui devaient l’accompagner dans son projet criminel et meurtrier de destruction de la jeune démocratie Congolaise et de reconquête de pouvoir par les armes. Dans cette réflexion rétrospective, le journaliste préféré du dictateur Denis Sassou Nguesso plonge le lecteur dans cet univers Parisien en ces débuts d’automne, où il rencontrait pour la première fois, l’homme qui avait présidé aux destinées du Congo pendant plus de 10 ans avant de céder la place quatre auparavant à l’issue d’un processus électoral que la communauté internationale avait jugé exemplaire. Le but de leur entretien, selon le journaliste était de « finaliser un article à paraitre dans la très sérieuse et respectée Revue des Deux Mondes, article consacré à ce qui relevait alors de l’utopie et qui, aujourd’hui figure tout naturellement au premier plan des préoccupations politiques : l’intégration régionale ». Ce qui attira, selon lui, son attention en commentant la thèse que le dictateur Denis Sassou Nguesso développait dans cet article était le fait que « ce mouvement historique n’irait pas sans abaissement définitif des frontières et la création des médias adaptés à ce nouvel environnement ».
Mais sachez-le et de façon définitive monsieur Jean-Paul Pigasse que, le peuple Congolais et le peuple Africain, n’étant pas dupes et ayant bien été entrés de façon honorable dans l’histoire, comprennent bien le sens de votre engagement auprès du dictateur Denis Sassou Nguesso. Bien que vous ayez réussi, avec votre chef dictateur, à baisser les frontières qui vous permettent de vous moquer des 70% des jeunes Congolais maintenus à la servitude et au chômage par Denis Sassou Nguesso, le peuple Congolais tout entier se relèvera. Et le vrai abaissement des frontières fabriquées tomberont définitivement. L’Afrique retrouvera son unité et son peuple retrouvera son honneur et sa fierté. Ce sera certainement le ‘’Vrai’’ nouvel âge des Dépêches de Brazzaville, qui se mettront certainement du côté du peuple Congolais opprimé par le dictateur Denis Sassou Nguesso dont vous savez bien présenter les conditions de son départ du pouvoir en 1992, mais pas les moyens par lesquels il y est revenu en 1997.

Comme quoi, l’intégration régionale dans la grandeur journalistique.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

3 comments on “Nouvel âge des Dépêches de Brazzaville: Souvenir-écran d’un journaliste au service d’un dictateur

  1. voila la verite , que ce dernier des journalistes francais sans conviction aucune plutot ala recherche de l argent que a la recherche de la bonne information pour le peuple sache que les congolais actuel ne sont pas dupe, qu ils ose une fois de plus ignorer la misere du peuple congolais et il sentira sa colère et iras dans les memes egous de paris que ceux de Brazzaville, comme l homme qu il se fait le chanmtre ( D.S. ng )

  2. je suis éberluée de savoir que des journalistes de la trempe de Pigasse sillonnent les Palais présidentiels africains comme des courtisans ou des griots suivant l’appât du gain en s’accrochant a la barbe des Dictateurs comme Denis Sassou Nguesso. Personne à Paris ne peut croire que Monsieur Pigasse se nourrit de la vente journalière des quelques milliers des tirages des dépêches de Brazzaville qui n’intéressent aucunement les congolais sérieux à la recherche des vraies informations ou même ceux comme moi ces Congolais qui recherchent quotidiennement à lire des articles aux analyses pertinentes de la vie socio-politique du Congo ou du continent africain. c’est donc dire que monsieur Pigasse doit surement tirer suffisamment profit de la manne qui prend source au Palais de M’Pila comme tous ces vautours et charognards européens ( Français en occurrence ) qui pointent présents tous au Congo de Denis Sassou Nguesso. Comme tous les autres oiseaux de la basse cour, le mercenaire KOSSOVO le tueur, Francois Copé ou le Ministre Bernard Kouchner. Ils ne nous surprennent plus. ce sont eux qui façonnent ces dictateurs dans le seul but de les asservir comme toujours l’histoire des maitres et leurs esclaves. Bonne chance ! Heureusement que Mr Pigasse le fait sans aucune conviction puisque les dictateurs le savent aussi bien comme moi. Question de remplir la gibecière !!!!
    Que les choses ne changent pas de camp demain, sinon tous y rendront bien compte le jour venu !! Car les Congolais ne sont pas dupes !!!
    A bon entendeur salut!.

  3. Nice read, I just passed this onto a colleague who was doing a little research on that. And he just bought me lunch because I found it for him smile So let me rephrase that: Thank you for lunch!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *