Nationale

Modification de la constitution : la réponse des combattants du Niari fait reculer Sassou et ses valets

Justin Koumba

La réponse des combattants pour la liberté et des populations du Niari face à la mascarade des valets et corrompus, Justin Koumba et Pierre Mabiala, qui ont demandé il y a quelques jours à leur chef, le dictateur Denis Sassou Nguesso de modifier la constitution, a conduit à la « clarification » par le président des sages du Niari, Jean Baptiste Youndouka et à la reculade du chef de file des irresponsables au service de Sassou, Justin Koumba.

En effet, d’après nos sources, des combattants pour la liberté, n’ayant pas apprécié et digéré que des corrompus, Justin Koumba et Pierre Mabiala, aient parlé au nom des sages du Niari qui souhaiteraient le pouvoir à vie du dictateur Denis Sassou Nguesso passant par la modification de la constitution de janvier 2002, se sont organisés depuis quelques jours et ont laissé clairement entendre qu’ils leur feraient payer cette indignité.

Et pour lier leur parole aux actes, un des sites du corrompu Pierre Mabiala aurait été pris pour cible entre les villages de Mila-Mila et Malolo. Deux véhicules ont été brulés par des combattants pour la liberté.

Informé de ces remous, le dictateur qui a « peur » d’une contagion de la révolte populaire, a intimé l’ordre à ses valets de revenir sur leurs déclarations.

Un spectacle inédit s’est donc produit le mercredi 26 mars 2014 sur les deux chaines de télévision émettant à Dolisie. Le corrompu Justin Koumba s’est alors mis dans un jeu honteux de démenti de ses propres paroles prononcées de sa bouche : « notre message n’était pas adressé au nom des populations du Niari et que cela n’avait rien à avoir avec la constitution». Quelle honte ! Quelle lâcheté !

Afin de rassurer les populations et surtout « calmer les combattants pour la liberté », le président des sages du Niari, Jean Baptiste Youndouka, a été obligé de présenter le message qui avait été prévu être adressé au dictateur.

Le cortège du tour du Congo entamé par le dictateur Denis Sassou Nguesso pour préparer les populations à son projet morbide de modification de sa propre constitution a eu un accident sur le pont du Niari.

Il est clair que Denis Sassou Nguesso que certains présentent par ignorance d’homme fort, est bien « faible » et a « peur » de notre peuple. Il ne peut s’hasarder à affronter notre peuple meurtri par plus de 35 années de souffrances et d’humiliations. Il en est conscient et ne peut se le permettre.

Ses valets et corrompus auront compris que le terrain n’est pas si facile qu’ils ne le croient.

Tout le monde se rappellera du discours de ce fameux Pierre Mabiala à la Conférence nationale souveraine, alors représentant d’une association des étudiants de l’époque, « ULEC », Union Libre des Etudiants du Congo. Il déclarait « Sassou Nguesso, cette fois-ci, les étudiants ne vous lâcheront pas ». Il brandissait alors la colère des étudiants contre le dictateur Denis Sassou Nguesso, qui aujourd’hui devient le seul homme par qui il se rassure de l’enrichissement illicite.

Le comportement de Justin Koumba, alors collaborateur du premier ministre de transition, vis-à-vis du dictateur Sassou est connu de tous. L’autrefois défenseur de la démocratie contre le dictateur Denis Sassou Nguesso, l’ignoble Koumba est devenu le chef de file des corrompus du Niari, qui pleurnichent et exigent de Sassou, un pouvoir à vie. « Djess » Koumba, de son surnom sera l’un des premiers a jeté le dictateur comme une musaraigne.

Saluant le courage et la dignité des combattants du Niari, le Noyau politique du MCCD « la Voix du Peuple Libre », le signifie clairement, « nous n’accepterons pas que notre peuple soit la énième victime de la folie pour le  pouvoir du dictateur Denis Sassou Nguesso ».

Nous combattrons cette dictature jusqu’à la liberté de notre peuple. Que ses soutiens le notent.

Il est clair que, Dolisie ne sera pas le paillasson sur lequel le dictateur viendra essuyer ses mains pleines du sang de notre peuple.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

5 comments on “Modification de la constitution : la réponse des combattants du Niari fait reculer Sassou et ses valets

  1. les congolais doivent le savoir, l’ancienne région du Niari actuellement département du Niari n’est pas à vendre que les filles et les fils de ce département qui veulent vendre celui-ci quelque part sachent à nos jours qu’ils sont vus et connus par la voix du peuple libre et que se donner à ce commerce pour arrondir les fins de moi est à ce moment très dangereux . mr j. koumba alias djess , mr pierre mabiala la voix du peuple libre est au courat de vos manoeuvres pour vendre le niari. Un conseil: contentez-vous de ce que votre mentor D. S. ng. vous donne , point, pas le niari à vendre à votre fameux grd nzokou , mr koumba , mr mabiala , la voix du peuple vous regarde et bien merci

  2. p. mabiala , na mbongo ya sassou , ngue me kouma muntu zabaka ke
    region ya niari kele marchandises ve ya ku tekissa na mfumu ina ke kaka ya ngue , zibula makutu muana ku sala buzoba ve, la voix du peuple libre kele naku tala nge , tata , matondo

  3. Non! C’est pas une blague ça? Les gens du Niari l’ont fait reculé? J’hallucine!!!!! Que cela fasse tache d’huile, comme ont commencé à faire les chefs traditionnels tékés. Vive la volonté démocratique, non pardon, la volonté démocréthique. J’espère que vous aurez compris.

  4. A-t-il une memoire courte ce monsieur le dictateur? La dictature l’a rendu aveugle, bouche ses oreilles ou bien le ridicule ne tue pas chez lui?
    Monsieur le dictateur se souvient-il de la date du 18 Decembre 1998 quand il envoya sa milice (les cobras), ses mercenaires venus de l’Angola, du Tchad, de la Centrafrique, de la RD Congo pour tuer, écraser, exterminer, ratisser les populations dans le quartier Sud de Brazzaville, le Pool, la Bouenza et le Niari? Le dictateur venait de dire, demontrer par A+B aux sages mbochis que personne ne peut le succeder ni au Nord, ni au Sud, ni a l’Est, ni a l’Ouest, ni au Centre. Il n’y a que lui qui a le pouvoir de diriger le Congo. Mais pourquoi pour modifier sa propre constitution il circule dans tous les departements pour demander la permission de la modifier? Vraiment ce monsieur est un provocateur et un moqueur. Quelle population il va consulter? Celle qu’il terrorise depuis des années?
    Cette constitution a été taillée à sa propre mesure. Qu’il laisse le peuple tranquille qui meurt de faim, de maladie, de la misère, souffrance, du chomage.
    Il peut tout faire pour sa propre gloire sans consulter le peuple. Cette constitution est a lui. Qu’il fasse ce qu’il veut. S’il nomme les senateurs, les deputés, il peut aussi modifier sa propre constitution.

  5. « Greetings dear friends, greetings. I am here this evening to bring you a gaggle of ghastliness, a hemorrhage of horror, a dribble of disgust. Gathered from all corners of the galaxy for your edification and repulsion are the freaks of nature heretofore concealed from the eyes of the public. The misborn misfits, the monstrous mutations that you may heard about, perhaps dreamed about. But if you dreamed, ladies and gentlemen, your dreams were nightmares. Terrorizing riders of the night-like Snailman! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *