Nationale

Modification de la constitution et vie des partis: le « Non » des sages de la Lékoumou à Pierre Ngollo

Pierre Ngollo

Depuis plusieurs mois, le dictateur congolais Denis Sassou Nguesso, clairement engagé et déterminé de modifier ou réviser la constitution du 22 janvier 2002, lui permettant de rester « à vie » au pouvoir, a instruit son parti le PCT et transfuges de tout faire pour la réussite de ce projet morbide.

Ainsi, après des sorties « sans effets » de ses valets Justin Koumba, Pierre Mabiala et le soi-disant marchandeur des ossements humains, Isidore Mvouba, l’heure est venue pour le secrétaire général du PCT, Pierre Ngollo de se mettre dans la danse.

Sauf qu’en commençant par Sibiti, le chef-lieu du département de la Lékoumou, le malheureux Pierre Ngollo n’a pas compris qu’après son accident sur le pont du Niari il y a quelques semaines, le cortège sanguinaire du dictateur Denis Sassou Nguesso pour la modification de la constitution, ne pouvait pas passer le pont de la Loumongo sans connaitre des dégâts. Pour des habitués du coin ou des informés, ils savent bien ce que veut « la rivière de la Loumongo » dont la couleur rouge de son eau proviendrait du sang des natifs de la région enterrés au cimetière « Tsiè Mouniéngui » que le dictateur Denis Sassou Nguesso a ordonné de détruire, ce malgré l’opposition des sages de Sibiti.

D’après nos sources, Pierre Ngollo en visite de travail à Sibiti il y a quelques jours, a souhaité rencontrer les sages de cette localité pour leur demander de soutenir le projet de modification de la constitution, afin de permettre au dictateur Denis Sassou Nguesso de poursuivre son œuvre.

Et le « Comité des sages de la Lékoumou » a par la voix de son président, Samuel Tsanga, clairement signifié au secrétaire général du PCT, leur refus de le rencontrer dans le cadre politique. Les sages de la Lékoumou ont fait remarquer à l’envoyé du despote Sassou Nguesso qu’eux, comme les sages des autres départements, ne font pas de la politique et n’ont pas vocation à soutenir des partis politiques dans ce genre de projets. Ceci est du ressort des partis politiques. Un vrai camouflet pour le secrétaire général du PCT qui croyait que les pétrodollars et les faux billets suffisaient pour mettre les sages de la Lékoumou au garde à vous.

Selon nos sources, un des combattants de la Lékoumou « pour » la liberté et dont nous préférons taire le nom pour des raisons de sécurité, avait clairement signifié sur les ondes de la radio départementale et quelques jours avant l’arrivée de Pierre Ngollo, que « la Lékoumou se joint à tous les départements du Congo pour dire non à la modification de la constitution et non à la candidature de Denis Sassou Nguesso en 2016 ». Cette déclaration audio, dont le Noyau politique du MCCD, la Voix du Peuple Libre est en possession sera diffusée dans les prochains jours, après analyse de la cellule stratégique.

Comme il n’a cessé de le faire depuis plusieurs mois, le Noyau politique du MCCD, interpelle la conscience de tous ceux qui se trompent et hésitent encore : le général « lâche » Denis Sassou Nguesso ne vaincra pas notre peuple. La colère de ce peuple qui sommeille et qui commence à se réveiller sera « très foudroyante ». 

Saluant le courage et la dignité des combattants et des sages de la Lékoumou, le Noyau politique du MCCD, « la Voix du Peuple Libre », le signifie clairement, « Nous combattrons cette dictature jusqu’à la liberté de notre peuple ».

A ceux qui pensent que le MCCD s’amuse, le Noyau politique le réaffirme, notre combat « légitime » contre le dictateur Denis Sassou Nguesso et ses valets sera mené sur tous les fronts : extérieur comme intérieur. Justin Koumba et Pierre Mabiala savent bien la pression psychologique et morale dont ils sont objets aujourd’hui. Et ceci ne représente même pas le 10 millième de ce que, eux et leurs familles endureraient s’ils ne prennent pas conscience.

Comme cela a déjà été le cas pour Dolisie, il est clair que Sibiti ne sera pas non plus, le paillasson sur lequel le dictateur viendra essuyer ses mains pleines du sang de notre peuple.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

One comment on “Modification de la constitution et vie des partis: le « Non » des sages de la Lékoumou à Pierre Ngollo

  1. Eh!!!!!!!!!!!rires qui cherche trouve pierre ngolo le griot sans voix du parti congolais des trompeurs sait a qoi je fais allusion , ce n est pas fini ce qui est sur c est que la grande surprise arrive et eux sront egalement tres surpris . peuple , a vous de jouer . j assume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *