Internationale

Les deux visages de l’Etat Sassouïste : PPTE pour les Congolais et pourvoyeur de fonds pour les étrangers

Incendie SNE

La banque mondiale s’est engagée le mercredi 22 janvier 2014 à faire de la SNE « Société Nationale d’Electricité », une référence en Afrique.

Cette annonce faite par le directeur de la banque mondiale pour les deux Congo, Eustache Ouayoro, au cours de la réunion technique tenue à Brazzaville avec le directoire de cette société, serait l’exécution du volet électricité projet PEEDU signé avec l’Etat Congolais de Denis Sassou Nguesso.

Bien que n’étant pas contre la participation ou l’aide de cette grande institution économique mondiale, à la construction des infrastructures fiables, permettant de résoudre des problèmes et difficultés en électricité que vit quotidiennement le peuple Congolais, il sied de noter l’incompréhension du soutien complice que les représentants de cette institution font bénéficier aux dictateurs égoïstes.

Sinon, comment comprendre que les représentants de cette institution, qui ont travaillé durement pour faire élire un pays riche comme le Congo parmi les pays pauvres très endettés, n’interpellent pas le dictateur de distribuer des pétrodollars à qui il veut, alors que dans le même temps le peuple Congolais croupit dans une misère la plus totale ?

Est-ce-dire que pour les représentants de la banque mondiale, le Congo doit être pays pauvre très endetté au vu de son peuple, mais pays riche trop prêteur au vu d’autres peuples ?

Les représentants de la banque mondiale au Congo, dont son directeur en premier, se rappellent-ils de l’épisode d’incendie qui se serait produit il y a quelques mois, sur action d’une main invisible, au siège de la SNE ?

Faudrait-il leur rappeler que cet incendie s’était produit après la visite des experts de la société Française d’EDF  qui aurait signé des accords de partenariat avec l’Etat de Sassou pour là aussi, faire de la même société une référence en Afrique ?

De qui se moque-t-on ? De la banque mondiale ou du peuple Congolais ?

Dans ce jeu de corrompus et de complices, nombreux rendront un jour des comptes.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

One comment on “Les deux visages de l’Etat Sassouïste : PPTE pour les Congolais et pourvoyeur de fonds pour les étrangers

  1. Effectivement c’est comme si ces institutions ont peur de cet home. C’est comme si elles dependaient de ce dictateur. Comment ce fait-il que, la Banque Mondiale a deja financee plusieurs projets sous cet homme depuis le monopartisme maxiste-leniniste et elle n’a jamais demande des comptes a ce monsieur alors que les projets finances sont toujours inacheves ou a moitie executes.
    Si la banque mondiale ne peut demander des comptes a ce monsieur ce qui veut dire la CPI fera de meme? Parce que comme tout dictateur il doit etre juge et repondre pour crime contre l’humanite: pas plutard le 16 Decembre 2013 en parle mieux, utilisation abusive et pour ses propres fins egoistes, les biens du peuple congolais. Il croupit le people congolais dans la misère insoutenable.
    La route Brazzaville – Pointe-Noire est retressie de plusieurs mettres. Au niveau de Kinkala, il faut refaire la route car les pluies ont tout emporte.
    Quand la banque mondiale construit, dans ses discours de compagne, il dit: c’est lui qui a construit les routes, les ponds, les rond-points, …
    Le people congolais a besoin du reel, du vrai, du durable, qui peut exister et rester de generation en generation.
    Sous d’autres cieux, vous visitez, lisez, voyez des sites, des lieux, des maisons construiots depuis des annees 1600 ou avant Jesus-Christ.
    Au Congo, ce monsieur casse, brule pour reconstruire afin qu’on dise que c’est lui qui construit et il n’y a que lui pour construire le Congo.
    Les routes construites et emportees après une petite pluie. Il faut etre un dictateur pour en etre fier d’etre le batisseur d’un pays en ruine, dechiquete, sale, puyant partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *