Nationale

Explosions du 04 Mars: Quel sentiment pour le colonel Marcel Ntsourou?

Marcel Ntsourou

Comme nous le signifions dans notre article du 30 août 2013 intitulé ‘’Explosions du 04 mars: un simulacre de procès aboutit à 7 condamnations sans le vrai coupable, le dictateur Denis Sassou Nguesso’’, le président de la cour criminelle, monsieur Mathurin Bayi a au cours de son délibéré de ce lundi 09 septembre 2013, déclaré coupable le caporal-chef Blood Kouack Kakom en le condamnant à 3 ans de travaux forcés pour incendie volontaire. Le colonel Marcel Ntsourou a été condamné à cinq ans de travaux forcés, avec sursis, pour détention illégale d’armes de guerre. Le colonel Germain Ickonga Akindou reconnu coupable pour détournement des deniers publics, exécutera, des travaux forcés à perpétuité. Les accusés Rodrigue Oba, Alvarez Georgino Ngouolali Missié et Julien Aymard Gana purgeront une peine de deux ans chacun, assortie d’une amende de 200.000 FCFA. Après un tel verdict par lequel un officier longtemps au service du dictateur a été salement dévalorisé et rapetissé par son maître, une question taraude les esprits et revient dans des conversations des officines politiques Congolaises: ‘’Quel est le sentiment du colonel Marcel Ntsourou’’ ? Lui qui, autrefois brillant officier, mais avait préféré trahir son serment et sacrifier la République en participant en 1997 aux côtés du chef rebelle, le général Denis Sassou Nguesso, à la destruction de la jeune démocratie Congolaise. Comment un officier s’est-il fait trompé et trainé dans la boue par un dictateur assoiffé de pouvoir ? Témoigner sa loyauté à un homme qui finit par te faire condamner pour des faits aussi graves de détention illégale d’armes de guerre et à la suite d’une mascarade de procès lié aux explosions qui ont coûté plusieurs vies humaines et fait tant de victimes. Ni une grâce dictatoriale, ni sa possible élévation un jour au grade de général ne pourraient laver l’image historiquement ternie du colonel Marcel Ntsourou. A dire que le colonel malheureux regrettait déjà le 03 mars 2012 lors de son 50ème anniversaire, donc un jour avant les explosions du 04 mars, le fait d’avoir trahi la confiance du président démocratiquement élu, Pascal Lissouba, qui l’avait nommé commandant militaire de la zone de Pointe-Noire. Il avait retourné cette confiance en monnaie de singe en laissant entrer les troupes Angolaises dans la ville de Pointe-Noire et qui par la suite causèrent tant de malheurs et d’humiliations au peuple Congolais innocent. Cela juste pour satisfaire son méchant chef qui, à son tour, lui rend la monnaie de singe en l’humiliant et le rapetissant criminellement.
Ha l’histoire ! Que tu es toujours têtue !! Et met des méchants dans une métaphore de si…si…si…si seulement !!!

Rira le premier, qui rira le dernier.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

 

One comment on “Explosions du 04 Mars: Quel sentiment pour le colonel Marcel Ntsourou?

  1. J’espère que vous ne réculerez pas devant le dictateur comme les autres qui après avoir fait du bruit ont fini par prendre de l’argent de Sassou.
    Nous comptons sur le MCCD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *