Nationale

Dialogue: Antoine Limbongo de la société civile dénonce l’escroquerie d’une opposition irresponsable…

Active depuis juillet 2014, la plateforme de la société civile pour le respect de la constitution de 2002, qui regroupe une cinquantaine d’associations, était en conférence de presse hier vendredi 27 mars à Brazzaville. Au cours de cet échange avec les médias, elle a réitéré son veto au changement de la constitution devant conduire à un troisième mandat du président Denis Sassou-Nguesso. Elle estime que le pouvoir et l’opposition qui parlent de plus en plus de dialogue sont des alliés objectifs qui veulent en réalité abroger la loi fondamentale.

Réunie hier vendredi, cette plateforme a pris tout son temps pour expliquer à la presse que rien ne justifie aujourd’hui la révision ou le changement de la loi fondamentale. « Il n’y a aucune nécessité pour que l’on change la constitution dans les conditions actuelles » explique à RFI Anatole Limbogo-Ngoka, porte-parole de la Plateforme. Selon lui, le pouvoir et l’opposition, qui se disent favorables au dialogue, se livrent plutôt à un jeu devant conduire à l’abrogation de la constitution en vigueur depuis 13 ans.

« Au niveau de la majorité présidentielle, on dit ‘changeons la constitution’. Une partie des partis de l’opposition, notamment le Collectif des 17, dit (que) ‘ Le dialogue inclusif doit aboutir à une Chartre de la transition avec un gouvernement de transition et un Premier ministre ‘. C’est quoi ? C’est abroger la constitution ! Donc les deux, apparemment sous des formes différentes, veulent abroger la constitution de 2002. C’est pour ça que nous disons que ce sont des alliés objectifs, parce qu’apparemment ils sont dans deux camps opposés mais objectivement ils vont, c’est la même finalité, abroger les dispositions constitutionnelles actuelles. »

La plateforme appelle plutôt à l’organisation équitable et transparente d’une élection présidentielle en 2016.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *