Nationale

Descente aux enfers : François Hollande oblige une vingtaine de minutes dans l’obscurité au dictateur Denis Sassou Nguesso

Sassou-Elysee obscurité 17-01-2014

Le vendredi 17 janvier dernier, le président François Hollande a reçu à l’Elysée et dans l’obscurité pendant une vingtaine de minutes, le dictateur Congolais Denis Sassou Nguesso.

Loin de revenir sur cet événement connu de tous les acteurs, le noyau politique du MCCD, « la Voix du Peuple Libre », a tenu à comprendre les raisons qui ont conduit le dictateur Congolais à accepter cette énième humiliation par l’actuel locataire de l’Elysée.

Annoncé par plusieurs sources comme l’une des offensives capitales du dictateur Denis Sassou Nguesso dont la fille aurait séjourné à Paris plusieurs semaines pour préparer la venue en fanfares de son père.

Sauf que d’après nos sources, des réseaux du dictateur ont été confrontés à une difficulté de trouver un agenda qui satisfasse les exigences du président Français qui, au-delà de tous les enjeux économiques, aurait clairement signifié son refus de paraitre comme un soutien du dictateur Congolais dans sa volonté de rester au pouvoir au-delà de 2016.

Le terme d’une rencontre en tête-à-tête sur la coopération et les relations bilatérales souhaité par le camp Congolais n’aurait pas été approuvé par le camp Français qui lui, aurait préféré et exigé le terme d’un « entretien entre le président de la République Française et le président de la République du Congo, médiateur de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale pour la crise Centrafricaine. » C’est d’ailleurs ce qui est dit dans le communiqué de la présidence Française.

Alors que du côté Français, l’on ne parle que de la crise Centrafricaine, du côté de la dictature Congolaise, l’on grimace sur un tête-à-tête qui aurait permis aux deux hommes de faire le point sur la coopération et les relations bilatérales entre les deux pays.

Pire, les autorités Françaises qui n’auraient jamais apprécié le tintamarre orchestré par le dictateur lors de sa visite officielle du 08 avril 2013 à l’Elysée, auraient clairement signifié à ses précurseurs de garder secrète cette rencontre dont le jour et l’heure exacts n’auraient été communiqués aux services du dictateur que quelques heures avant. C’est ce qui expliquerait le fait que cette rencontre n’ait jamais figuré dans l’agenda officiel du locataire de l’Elysée.

Une façon pour le président Français de signifier au dictateur Congolais et à ces lobbies que cet entretien ne devrait pas être une occasion pour lui, de présenter des dossiers très préoccupants qui lui empêchent un sommeil tranquille. Parmi les dossiers dans le petit carnet du dictateur il y aurait : le dossier de sa continuité au-delà de 2016 dont le plan B-Christel Sassou y était inscrit, les dossiers judiciaires des biens mal acquis et des disparus du beach, le dossier de la Centrafrique. Et tout ça sur fond de pressions pétrodollariennes.

Bien que le dictateur Denis Sassou Nguesso soit conscient qu’il tient ce pouvoir grâce à la complicité de plusieurs lobbies étrangers et au cynisme de nombreuses autorités Françaises, est-il vraiment compréhensible qu’un homme qui aura passé plus de 30 ans au pouvoir accepte de se faire humilié de la sorte ?

Même Mobutu dans les pires moments de sa descente aux enfers, n’aurait pas accepté se faire exiger une rencontre dans une totale obscurité. Et surtout pas Kadhafi.

Que le dictateur Denis Sassou Nguesso soit reçu à minuit, l’on peut comprendre que cela soit une réception réservée à un noctambule. Mais qu’il soit reçu dans l’obscurité, sans lumière ni lampadaire, c’est vraiment le paroxysme de l’humiliation.

Tout le monde sait que le palais de l’Elysée est entouré des lampadaires rendant l’endroit lumineux au point où même une aiguille tombée peut être retrouvée. Pourquoi alors réserver un tel accueil à un visiteur, aussi encombrant soit-il ? Au point où même de pauvres photographes appelés pour immortaliser l’évènement, n’ont pas réussi à prendre cette photo mythique, malgré leur matériel sophistiqué.

Sassou est-il en train de réaliser que l’heure a sonné et il n’est point nécessaire de s’accrocher jusqu’à descendre aux derniers des enfers ?

Qui sont les conseillers de ce monsieur qu’ils ont rendu aveugle et sourd ? Comment peut-on accepter de telles humiliations ? Juste pour un pouvoir qui n’est pas éternel ?

Ne jugeant pas nécessaire de remercier le président Français qui seul sait pourquoi il préfère tant humilier ce visiteur encombrant que de lui dire directement « Non », la Voix du Peuple Libre dit clairement que « reçu dans la lumière ou dans l’obscurité, le dictateur Denis Sassou Nguesso  sera tôt ou tard vaincu par le peuple Congolais. » Ce peuple saura ce jour alors, faire le choix des amis qui l’auront accompagné dans ce combat noble pour la liberté et le bien-être.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

2 comments on “Descente aux enfers : François Hollande oblige une vingtaine de minutes dans l’obscurité au dictateur Denis Sassou Nguesso

  1. les dictateurs africains ne peuvent que vivre ces genres de choses, , un sage a dit : l execution d un dictateur n a jamais servi de lecon a un autre dictateur , et voila que lui le pere trouve de tel traitement, et s il impose son rejeton ce sra la mm chose car a ce jour le MCCD et le peuple congolais n ont plus a reculer devant un quelconque obstacle , a nous d avoir les yeux ouvert

  2. Que cela n’etonne personne. C’est la loi et les prophètes. On recolte ce qu’on sème. Il n’a rien vu encore ce monsieur. Il connaitra plus d’humiliation si et seulement si, il maintient à rester au pouvoir coute que coute. Il doit dès aujourd’hui savoir: 2016 ne lui appartient pas ni à son fils ni à son clan. Mais 2016 appartient à Dieu, le Createur des cieux et de la terre, le Maitre du temps et des circonstances.
    L’humiliation, il en connaitra encore. C’est pas fini.
    Depuis le monopartisme et jusqu’au jour d’aujourd’hui, il a humilié et humilie le peuple congolais par la famine, la misère, les souffrances insoutenables, les fausses accusations, les arrestations arbitraires, les emprisonnements, les empoisonnememts, les dénonciations, l’injustice, la division au sein des communautés et des partis, la discrimination dans les hopitaux et au sein de la fonction publique, les assassinats, le petit-matin, les enterrements des personnes vivantes et sans cerceuils, des personnes tuées et dont les familles ne savent où elles ont été enterrées, les kata-kata en pleine journée, les soirs ou pleine nuit, les faux discours sans réalisations, la mafia, la tromperie, l’escroquerie, la demagogie, l’exploitation du peuple a ses propres fins, le mensonge,…
    Lui et sa milice avaient pillé les bus de transport(hiace et quaster, les vehicules, camions de tout genre) des gens vivant la partie sud du Congo. Aujourd’hui, après avoir detruit le transport public en commun, lui et ses milices deviennent les plus grands transporteurs avec le systeme demi-terrain. Quelqu’un qui quitte Nganga-lingolo pour Massengo, et vise-versa il doit payer 4 à 5 bus à l’allez et 4 à 5 bus au retour. Le fonctionnaire qui quitte Mikalou pour le centre ville doit preparer au moins mille francs cfa par jour pour essayer d’atteindre le lieu de travail ou sa maison en retour(mikalou- rond point Nkoulounda 150 F CFA; Rd-Pt Nkoulounda – Marche Moungali 150; Marche Moungali – Congo Pharmacie 150, …). Le congolais ne vit plus, il est asphixié à tous les niveaux. Il ne respire plus, il est cloué dans tous les sens. Le congolais n’existe plus. Le transport en commun est entre les mains des généraux, colonels, ministres, … Les particuliers qui resistent dans ce secteur sont menacés de mort à longueur de journée.
    Sa milice et ses guerriers ne payent ni impots, ni pourboire. La police routière ne trouve les infractions qu’avec les particuliers pas les bus des généraux, colonels,…
    Le peuple Congolais est humilié à tous les niveaux. Ne parlant pas du panier de la menagerie, c’est la catastrophe, la misère, la honte, la pitié, … Pas d’hopitaux, pas d’écoles, pas de marchés, pas de routes, pas de maisons, pas d’electricité, pas d’internet, pas de moyens de communication. Le peuple Congolais est humilié, réduit à rien.Il impose ses armoiries aux gens afin de les conduire dans sa loge et deviennent ses esclaves spirituels.
    Il doit aussi subir et connaitre l’humiliation car sa fin pointe a l’horizon. Bravo Francois Hollande!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *