Internationale

Décès du PDG de Total, Christophe de Margerie : sincères condoléances du Noyau politique du MCCD

Philippe de Margerie

C’est avec stupeur que la Voix du peuple libre a appris ce mardi matin, le décès suite à un accident d’avion en Russie, de Christophe de Margerie, PDG du groupe Total.

 Bien qu’ayant très souvent été guidé par des principes et orientations d’intérêts subjectifs du groupe dont il était en charge, Monsieur Christophe de Margerie faisait aussi montre d’une grande écoute aux appels et cris de la Voix du peuple libre sur les souffrances douloureuses du peuple congolais causées par le dictateur Denis Sassou Nguesso, l’homme qui a bénéficié du soutien d’Elf Congo, actuel groupe Total, pour revenir au pouvoir en 1997.

Comme il l’avait par moments signifié au Noyau politique du MCCD, le groupe dont il avait la charge était tenu au respect de ses principes de neutralité dans les conflits politiques et n’avait de choix que de traiter avec des gouvernants centraux en place.

Il n’aura malheureusement pas pu assister à « l’éventuelle fin » du pouvoir du despote Denis Sassou Nguesso.

Espérant que son successeur soit aussi à l’écoute de la Voix du peuple libre, le Noyau politique du MCCD confirme et rassure tout le personnel du groupe Total que, autant la dictature incarnée par le général d’armées Denis Sassou Nguesso ne peut assurer le bon climat des affaires, elle ne pourrait garantir la pérennité des activités du groupe Total au Congo Brazzaville.

Le Noyau politique du MCCD présente ainsi ses sincères condoléances à toute la famille éprouvée et à tous les proches de Monsieur Christophe de Margerie ainsi qu’à tout le personnel du groupe Total.

« Puisse son âme se reposer en paix et la terre lui être légère ».     

MCCD : La Voix du Peuple Libre

One comment on “Décès du PDG de Total, Christophe de Margerie : sincères condoléances du Noyau politique du MCCD

  1. RD Congo – La production d’or pourrait tripler en 2014, la pollution des nappes phréatiques et des écosystèmes locaux: métaux lourds, perturbateurs endocriniens, risques de maladies génétiques. Voila les enjeux du PIB et de la croissance économique au Congo et en Afrique Noire. Mais, l’occident et le marché ne traiteront que les cas des victimes cancéreux des dignitaires du pouvoir, c’est à dire près de 300 patients et les 99, 90% seront laissé pour compte. Et voila le développement de l’Afrique au sud du sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *