Internationale

Décès de l’un des avocats les plus controversés, Me Jacques Verges

Jacques Verges

Décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 88 ans ce jeudi 15 Août 2013, Me Jacques Verges aura marqué l’histoire des barreaux du monde et laisse orphelins dans le monde, plusieurs condamnés de l’histoire. Sulfureux avocat pour les uns, brillant intellectuel pour les autres, Me Jacques Verges aura défendu plusieurs personnes et personnalités indéfendables dans le monde.  De la défense du terroriste Carlos à la défense d’un criminel de guerre dirigeant de Khmer rouge, en passant par la défense des personnalités telles l’ancien président Serbe Slobodan Milosevic, l’ancien président Ivoirien Laurent Gbagbo, Jacques Verges a emporté avec lui son grand secret :  sa disparition pendant huit ans dans les années 70, un sujet sur lequel il n’a jamais voulu s’expliquer. Le 24 mai 1970, une dépêche de l’AFP fait état de la plus vive inquiétude de sa famille, sans nouvelle de l’avocat qui a quitté le 8 janvier son domicile algérien, où il résidait avec femme et enfants, pour se rendre à Paris où il avait de nombreuses affaires à régler. Très souvent haï à tort ou à raison, ce que nous pouvons retenir de ce redouté avocat, c’est sa personnalité controversée allant du soutien de certains exclus de la société à la défense de certains dictateurs. Il se disait d’ailleurs prêt à défendre Adolph Hitler, à condition qu’il ait déclaré « coupable ». Souhaitant nos condoléances à la famille Verges, nous nous posons la question de savoir si cette disparition représenterait-elle une défense de moins pour le dictateur Denis Sassou Nguesso le jour où le peuple Congolais le traduira en justice?

Que son âme se repose en paix.

MCCD: La Voix du Peuple Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *