Nationale

Décès au Maroc d’un des bourreaux

Le bourreau

des 353 de nos jeunes innocents: Le Général de Division Blaise ADOUA

En effet, comme le veut la tradition humaine, nous nous inclinons devant la dépouille de ce bourreau qui a longtemps cru être immortel.

Mais cela voudrait-il dire que nous devrions oublier tout le mal que cet homme par ses actes a causé et causera toujours à de nombreuses familles (mères, pères, oncles, tantes, grand-mères, grand pères, sœurs, frères, filles, fils, nièces, neveux, amis) des 353 jeunes innocents rentrant au pays quelques années après l’avoir fuit à cause de la guerre inutile imposée au peuple Congolais par le dictateur Denis Sassou Nguesso? Ne pouvant nous réjouir de la mort d’une personne quel qu’elle soit, nous regrettons encore plus que ce monsieur n’ait pu avant sa mort répondre de ses actes devant le peuple Congolais. Nous partageons la douleur des familles de tous ces innocents froidement assassinés en apprenant la mort du bourreau des leurs. Quel gâchis! Pour finir enfin empoisonné comme le disent certaines informations! Mais empoisonné par qui? Cet Officier de la République longtemps brave militaire engagé dans son institution et voulant servir loyalement sa Nation, a vu son destin changé par la simple malchance d’avoir croisé sur son chemin un homme assoiffé de pouvoir l’obligeant de l’obéir fidèlement dans la réalisation des actes inhumains. Quel héritage aura-t-il vraiment laissé aux siens et surtout à ses enfants? Un patronyme « ADOUA » voulant désormais dire: Bourreau, Assassin sans scrupule, Lâche, Poltron, Voyou, Voleur. Aux familles des 353 jeunes, innocents victimes de ses barbaries, nous disons: Soyez heureux et laissez l’Eternel des Armées qui vous donne cette force de continuer malgré ce drame, faire son jugement.

Que la terre lui soit légère, malgré tout!

La voix du Peuple

Deze post is ook beschikbaar in: Néerlandais, Anglais

One comment on “Décès au Maroc d’un des bourreaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *