Nationale

Congo: fortes pluies et importants dégâts matériels à Brazzaville…

Les fortes pluies qui se sont abattues ce week-end sur Brazzaville ont causé des dégâts, notamment au quartier Massengo où certaines populations sont démunies. Leur peine est loin d’être terminée puisque le mois d’avril s’annonce encore plus pluvieux et les travaux d’aménagement d’une route qui traverse ce quartier, à l’origine de certains dégâts, se poursuivent encore.

Routes défoncées, canalisations bouchées, murs de clôture dévastés, poteaux électriques emportés, tuyaux de conduite d’eau déterrés, le quartier Massengo à la sortie nord de Brazzaville est défiguré. Les populations qui payent le plus lourd tribut sont celles de la zone de la station terrienne [où sont implantés les émetteurs de la radio-diffusion nationale NDLR] : « Nous avons d’énormes dégâts. Il suffirait d’une seule pluie pour que les maisons s’écroulent. Je ne sais pas ce que le gouvernement attend pour nous venir en aide. Nous sommes abandonnés puisque l’on est déconnecté de tout le reste de Brazzaville. Il nous manque la route, il nous manque l’électricité, nous vivons comme les gens qui ne sont pas à Brazzaville », explique un habitant en colère.

Partout, c’est la désolation. Une entreprise de travaux publics, qui réalise les travaux d’extension de la RN2, est incriminée : « C’est apparemment à cause des travaux, explique un habitant. De l’autre côté, les Chinois font au moins leur travail correctement, mais l’autre société, c’est vraiment du n’importe quoi. Je demande aux autorités que quand elles donnent du travail à des sociétés sous-traitantes, il doit y avoir un suivi ».

Ici et là des hommes et des femmes, pelles et sacs à la main aménagent des digues. Un travail difficile qui va prendre encore du temps. Le mois d’avril qui s’annonce est celui des grandes pluies.

Source: RFI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *