Internationale

Communiqué : Faux référendum pour changement de constitution

Communiqué-changement de constitution et référendum

Congolaise, Congolais, cher ami(e) du Congo,

Depuis quelques heures une fausse information circule sur les réseaux sociaux supputant que le dictateur Denis Sassou Nguesso aurait annoncé la tenue d’un référendum pour changer la constitution.

Après avoir analysé le contenu de la fameuse interview du dictateur Denis Sassou Nguesso, le Noyau politique du MCCD vous rassure qu’il n’a jamais été question dans cette interview d’un quelconque référendum pour changer la constitution. Ce n’est d’ailleurs pas pour la première fois que le dictateur Denis Sassou Nguesso et ses valets racontent des balivernes sur la nécessité de notre peuple de se prononcer sur le projet morbide de changement de constitution. Donc supputer aujourd’hui sur la base de mêmes sottises d’un dictateur plus que jamais aux abois, qu’il aurait annoncé la tenue d’un référendum devra être considéré par de vrais combattants comme un acte de diversion ou de naïveté en faveur du général d’armées à la recherche d’un faux consensus lui permettant de mourir au pouvoir et y laisser un de ses fils.

Le Noyau politique vous rassure qu’en collaboration avec d’autres organisations sœurs pour la liberté, une vraie dynamique se construit et s’organise sur le terrain afin de contrer toute tentative du despote Denis Sassou Nguesso  de vouloir mourir au pouvoir.

Le dictateur Denis Sassou Nguesso n’organisera « jamais » un référendum au Congo lui permettant de mourir au pouvoir. « S’il ose le faire, il le regrettera tout le reste de sa vie ».

Le Noyau politique du MCCD appelle donc tous les combattants dignes de faire très attention et de faire montre d’une grande intelligence afin de ne pas servir naïvement de communicants pour le dictateur.

Soyons tous mobilisés, rigoureux, dignes, sages et responsables. Seul l’amour du Congo et la liberté de notre peuple doivent nous guider en ces périodes de grande sensibilité.

Bruno Mouélé

Coordonnateur

7 comments on “Communiqué : Faux référendum pour changement de constitution

  1. Tout analyste comprend bien la diversion prônée par le machiavélique dictateur sassou nguesso. Évidemment, nous ne sommes pas dupes pour le laisser nous divertir éternellement. Il est temps qu’il parte de lui, le peuple congolais a été jusqu’à présent très patient envers cet homme. Le sort du criminel sassou est déjà scellé, à moins qu’il cherche à mourir au pouvoir. Il revient à lui de voir s’il veut sortir par la grande porte ou mourir au pouvoir.

  2. Cour de neurosciences par Isidore AYA TONGA: Comment évincer un dictateur?

    Mobutu (RD-Congo, Ex Zaïre) qui, après 32ans de pouvoir, non de confiscation du pouvoir pleurait comme un enfant lorsqu’il fût destitué par Kabila. Mouamar Kadhafi qui traitait les autres de malade alors que lui-même est resté un « enfant terrible » et la liste est très longue.

    Le point commun entre le cerveau de l’enfant et celui d’un dictateur, c’est qu’il est impossible de négocier avec lui. C’est comme si cette empreinte de l’enfance reste figée, fixée en lui.

    Explication !

    Chez l’enfant, la notion de partager est vraiment acquise vers l’âge de 9/10ans. C’est d’ailleurs à cette période qu’il acquiert à l’école la capacité à réaliser et réussir l’opération de division.

    Si l’on transpose cette analyse scientifique à un dictateur quel qu’il soit, on peut-en déduire que leur cerveau est resté au stade juvénile?
    Par exemple pour Sassou Nguesso, 32 ans de pouvoir divisé par 32, il lui reste toujours 32 ans de pouvoir.

    Un dictateur se comporte toujours comme un terroriste, avec lequel les négociations sont du temps perdu.

    C’est pourquoi les dictateurs sont le plus souvent chassés du pouvoir par la violence – puisque toute proposition de partage du pouvoir ou de démocratie est réfutée.

    Oui, dans 97, 58% de cas, les dictateurs apportent le chaos.
    Mais tous ceux qui travaillent ou soutiennent les dictateurs et ses dignitaires quel qu’ils soient ont besoin de les protéger pour aussi éviter le chaos.

    A suivre !

  3. SASSOU DÉGAGE UN POINT C’EST TOUT…

    Après 30 ans de Sassou Nguesso de dictature Denis Sassou Nguesso – tout est à penser ou à repenser et à reconstruire: l’individu, le citoyen, le cerveau, les mentalités, la politique, le droit, les pouvoirs et contre-pouvoirs, les institutions, les administrations, la police, l’armée, la gendarmerie, l’économie, le social, le cadre de vie urbaine, les collectivités locales, la diplomatie, le rang et la place du Congo Brazzaville en Afrique et dans le monde.

  4. Pourquoi est-il nécessaire et voire obligatoire de mettre en place le cadre constitutionnel d’une république fédérale au Congo Brazzaville post dictature Denis Sassou Nguesso?

    PHILOSOPHIE COGNITIVE POLITIQUE NOUVELLE !
    Ensemble pour le Congo Brazzaville auto-géré d’en bas vers le haut – c’est à dire de l’échelle de suffrage universelle locale vers l’échelle démocratique nationale.

    Par conséquent, je suis 100% pour l’établissement d’un régime parlementaire et fédéral au Congo Brazzaville.
    Un président de la République élu au suffrage universel indirect par le collège de grands électeurs congolais nationaux.

    Les critères d’attribution, de suffrage, de mandature et de vote par ces grands électeurs de l’élection au pouvoir suprême du président de la république seront définis et inscrits dans la nouvelle constitution fédérale congolaise.

    Plus d’élections aux suffrages direct du chef de l’exécutif (Premier ministre, chef du gouvernement), et sa présence hebdomadaire au parlement pour répondre aux députés eux élus aux suffrages direct.

    Oui, le Congo-Brazzaville post dictature Denis Sassou Nguesso a donc impérativement besoin de nouvelles règles de jeux juridiques, politiques, économiques, sociales, culturelles, environnementales, sociétales et des lois règlementant ainsi une nouvelle démocratie fédéraliste et décentralisée au Congo du 21è siècle.

    OBJECTIF!
    1- libérer et promouvoir à l’échelle locale et nationale les libertés fondamentales: l’universalisme de la raison humaine, la liberté et l’objection de conscience, la libre pensée, la liberté d’expression et d’association, les droits de l’homme et du citoyen, l’esprit critique, les droits opposables du citoyen, le droit à la désobéissance civile, etc.

    2- penser ou repenser à l’échelle locale et nationale le but de la condition humaine à l’échelle nationale: l’accès à l’eau potable, aux soins, à l’énergie, au social, à l’économie, à la consommation, aux transports en commun, à un cadre de vie digne, à l’éducation, à l’instruction, à la culture, à la société et à la civilisation, etc.

    3- apporter la démocratie au cœur de nouveaux régions-états du Congo-Brazzaville.

    4- mettre en place les structures politiques et les conditions d’un développement économique national sur différentes échelles: locale, régionale, nationale.

    5- bannir le tribalisme politique et promouvoir l’exception culturelle positive tribale sur différentes échelles: locale, rurale, urbaine.

    C’est un projet politique de démocratie décentralisée et fédéraliste du Congo au 21è siècle.

    http://congo-objectif2050.over-blog.com/2014/12/pourquoi-lest-il-necessaire-de-mettre-en-place-une-republique-federale-au-congo-brazzaville-post-dictature-denis-sassou-nguesso.html

  5. News et avis pour renseignement intérieur et extérieur congolais post dictature Denis Sassou Nguesso !

    225 familles d’anciens dignitaires du régime Denis Sassou Nguesso ont d’ores et déjà sollicité les services français de droits d’asile de Paris, des Yvelines, des hauts de Seine (70% de demandes), de la Seine Maritime, des Alpes Cote d’azur, de la Seine et Marne, du Loiret, des bouches du Rhône, etc.

    La liste des noms et prénoms par dignitaire du régime Denis Sassou Nguesso résidant en France et par département et région de France métropolitaine vous seront transmis bien avant l’été 2015 – leurs comptes bancaires et leurs adresses postales seront publiés.

    Oui, des chasseurs de prime travaillant pour le compte exclusif de la résistance congolaise en France travaillent – Ils seront bientôt honorés par la république nouvelle et post dictature Sassou Nguesso – ils feront les affaires légales et seront nos alliés civilisationnelles et partenaires économiques du Congo libre !

    A suivre !
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N106.xhtml

  6. LE MONDE DE DEMAIN EST CÉRÉBRAL OU PLUTÔT COGNITIF OU MATIÈRE GRISE…
    Philosophie: quelle est la différence entre le penseur et le rêveur?
    PHILOSOPHIE!
    La pensée c’est une fiction. Le penseur relie ses pensées et essaie de les mettre à l’épreuve, de les réaliser – par contre le rêveur continu de rêver et ne fait rien de logique par rapport à ses rêves.

    Si je ne pense pas, je suis indifférent et donc improductif. Je ne pense à rien, je ne fais rien de positif – parce que la critique aiguise l’intelligence humaine.

    L’homme fait des choix, prend des décisions. Il construit, il avance. S’il voit que c’est raté, il stoppe. Il change de voie, de façon de voir, de mentalité. Finalement, il se dit qu’il s’est trompé – parce qu’il est humain. C’est ça le courage !!!

    Par contre celui qui persiste sur la voie qu’il a perdue ne réussira jamais. Il faut sortir du dogme passif pour être dans un mouvement actif et réveiller les gens.

    Il faut rester l’esprit ouvert, aller voir ailleurs ce qui se passe, accepter les critiques (bonnes ou mauvaises) et le contrôle mutuel ou interdépendant.
    Publié par Isidore AYA TONGA, intellectuel congolais et universaliste de la raison et de la conscience humaine.
    L’intellectuel est une figure contemporaine distincte de celle plus ancienne du philosophe qui mène sa réflexion dans un cadre conceptuel.

    Un intellectuel est une personne dont l’activité repose sur l’exercice de l’esprit, qui s’engage dans la sphère publique pour faire part de ses analyses, de ses points de vue sur les sujets les plus variés ou pour défendre des principes ou valeurs plus ou moins partagées.
    Que vous soyez philosophe ou intellectuel – avoir toujours de la conscience au dessus de l’appartenance -la liberté de conscience !

    La liberté de conscience désigne le choix fait par un individu des valeurs ou des principes qui vont conduire son existence. Ce choix est de manière générale plus ou moins encadré par les lois du lieu d’existence -l’existentialisme !

    DUR DUR D’ÊTRE EXILÉ POLITIQUE CONTRE LA DÉMOCRATIE CONGOLAISE OU CONTRE SON PEUPLE LIBÉRÉ … CA NE COLLE PAS… LES NGUESSO EXILÉS ET BIENTÔT TRAQUÉES PAR NOS AGENTS EXTÉRIEURS…

    Les sassou et les Nguesso bientôt exilés et traqués par les meilleurs des meilleurs des agents secrets ou des services de renseignements congolais intérieurs et extérieurs ou plutôt par des forces psychologiques, cognitives, intelligentes nouvelles congolaises post dictature Denis Sassou Nguesso.

    C’est un terrain de jeu d’agent secret démocratique congolais agissant avec des moyens d’actions et d’espionnage nouveau (civilisation2.0 et 3.0 à l’échelle congolaise nouvelle, africaine) – oui, entre 2014 à 2045 – et plus…

    News et avis pour renseignement intérieur et extérieur congolais post dictature Denis Sassou Nguesso !

    225 familles d’anciens dignitaires du régime Denis Sassou Nguesso ont d’ores et déjà sollicité les services français de droits d’asile de Paris, des Yvelines, des hauts de Seine (70% de demandes), de la Seine Maritime, des Alpes Cote d’azur, de la Seine et Marne, du Loiret, des bouches du Rhône, etc.

    La liste des noms et prénoms par dignitaire du régime Denis Sassou Nguesso résidant en France et par département et région de France métropolitaine vous seront transmis bien avant l’été 2015 – leurs comptes bancaires et leurs adresses postales seront publiés.

    Oui, des chasseurs de prime travaillant pour le compte exclusif de la résistance congolaise en France travaillent – Ils seront bientôt honorés par la république nouvelle et post dictature Sassou Nguesso – ils feront les affaires légales et seront nos alliés civilisationnelles et partenaires économiques du Congo libre !

    A suivre !

    https://www.youtube.com/watch?v=9vIpVT67NTY

  7. Comment penser la période de transition démocratique post régime politique tyrannique Denis Sassou Nguesso?

    Les critères de choix des candidats au poste de Président de la période de transition seront les suivants: avoir un nom de famille 100% congolais – être né de parents 100% de nationalité congolaise – savoir parler au-moins une langue nationale – être âgé(e) d’au-moins 45 ans – avoir fait preuve de « dignité morale » – avoir été un vrai résistant à la dictature Denis Sassou Nguesso II – ne pas être membre d’une organisation secrète intérieure ou extérieure – n’avoir jamais été membre du pouvoir ou des gouvernements successifs Sassou Nguesso I et II – avoir au moins un niveau d’éducation universitaire – avoir un sens patriotique – avoir exercé des missions ou des fonctions professionnelles politiques ou publiques de haute importance nationale ou internationale – avoir déclaré son patrimoine – n’avoir jamais été mêlé aux affaires de coups d’état, d’assassinats politiques, de crimes de masse ou contre l’humanité – n’avoir jamais été mêlé dans les affaires de détournements de deniers publics, de biens mal acquis – accepter sans condition, les poursuites judiciaires ou pénales de Sassou Nguesso et de ses anciens dignitaires du pouvoir impliqués dans les affaires de népotisme, de concussion de biens mal acquis, de détournements des deniers publics, des accords commerciaux illicites (crime économique), de violence, de barbarie, des assassinats politiques, de crimes de masse, de crime contre l’humanité, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *