Nationale

Centrafrique :les dessous des travaux du forum de Brazzaville, une vraie escroquerie du dictateur congolais

Sassou-forum centrafricain

Annoncé quelques semaines avant comme la chance d’aboutir à une paix négociée, le « Forum pour la réconciliation nationale et le dialogue politique » en Centrafrique a accouché d’une souris dont l’accord signé in extremis le mercredi 23 juillet 2014 n’aurait été possible que sur distribution, par le médiateur autoproclamé, des pétrodollars à chacune des parties en conflit.

D’après nos sources, le dictateur congolais qui avait tenu à faire de ce forum une grande réussite, aurait été dans l’embarras de constater que plusieurs poids lourds des parties en conflit n’avaient pas effectué le déplacement de Brazzaville, ce malgré tous les efforts de cooptation et de corruption consentis plusieurs jours avant.

Ayant compris que le report de ce forum aurait été un grand désastre politique pour lui, le médiateur autoproclamé a finalement décidé de lancer le lundi 21 juillet 2014, l’ouverture des travaux de ce fameux forum. Travaux ayant suspendu leur séance dès l’ouverture et marqués par l’absence des représentants de la Séleka des deux principaux ateliers de négociations dont, celui sur la cessation des hostilités et celui sur le désarmement des groupes armés.

Devant cet échec cuisant, le milliardaire congolais en pétrodollars, très irrité, aurait décidé de faire usage de sa machine à sous. Il aurait donc décidé de faire déplacer « neuf chefs militaires de la rébellion Séleka » tout en repoussant de « six heures », la cérémonie de clôture prévue le mercredi matin 23 juillet 2014. Le temps de permettre aux neufs chefs militaires d’arriver à Brazzaville et de signer le fameux accord.

D’après nos sources, Denis Sassou Nguesso, en froid total avec le Tchadien Idris Deby sur ce conflit centrafricain, se serait lui-même mis à la manœuvre pour composer le numéro de téléphone du reconduit chef de la Séleka, Michel Djotodia, à qui il a clairement signifié sa déception et sa colère de se voir être tourné dans la farine, malgré tous les soutiens financiers qu’il mettrait à sa disposition.

Michel Djotodia dans la stratégie de mettre la barre haut afin de gagner le gros lot de cette loterie à sous du général d’armées milliardaire, aurait demandé à ces chefs militaires d’effectuer le déplacement de Brazzaville afin de signer « sans condition et sans chercher à en lire le contenu», l’accord de cessez-le-feu. Le plus important pour Michel Djotodia et d’autres parties en conflit c’est « la réception du pactole qui tombe gratuitement du ciel bleu congolais », et pour le médiateur autoproclamé « la signature d’un accord fragile sans base et dont le respect pose déjà problème ».

Donc en clair, aucune négociation n’a jamais eu lieu entre les parties en conflit qui auraient chacune reçu son pactole en quelques jours de voyage aux frais du dictateur gentil congolais, juste pour avoir signé sans engagement, un faux accord.

Une vraie escroquerie et une vraie injure au peuple centrafricain meurtri chaque jour. Mais aussi une insulte au peuple congolais qui souffre tant.

Au-delà de toute cette escroquerie, le Noyau politique du MCCD se pose ces questions :

1-       Jusqu’à combien le dictateur congolais est prêt à dépenser pour se doter un costume de médiateur international ?

2-       Denis Sassou Nguesso pense-t-il que la stratégie de cooptation et de corruption dont son défunt gendre El Hadj Omar Bongo avait fait usage pour émietter la résistance congolaise contre sa dictature, réussira-t-elle pour imposer une paix fragile sur un conflit dont il est l’un des concepteurs ?

3-       Pourquoi cet homme qui semble conseiller « le dialogue » aux belligérants étrangers, se mue-t-il en utilisant la force, la peur et la terreur contre tous ceux de ses compatriotes qui lui demandent de partir et permettre l’alternance démocratique chez lui ?

Une chose est vraie, aucun dictateur n’a réussi à soumettre indéfiniment un peuple à la servitude et à s’imposer indéfiniment à ce peuple. Et aucun médiateur international n’a réussi à imposer la paix par corruption et cooptation.

Denis Sassou Nguesso sera vaincu par notre peuple, et toutes ses médiations seront reconnues comme de simples escroqueries d’un dictateur aux abois et en quête d’une reconnaissance.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

3 comments on “Centrafrique :les dessous des travaux du forum de Brazzaville, une vraie escroquerie du dictateur congolais

  1. LA VERITE QUI DERANGE

    Je suis la personne qui vous revèle des informations particulières sur la scène politique congolaise dont les autres ne veulent pas nous dire souvent . Je reviens ici car vous avez été nombreux à solliciter encore mon intervention sur ce site . Je confirme le caractère sérieux de l’article et des informations portées ici par le journaliste concernant le jeu de SASSOU avec les enfants KOLELAS et avec d’autres enfants laissés par d’autres hommes politiques car SASSOU se préoccupe actuellement de diviser les familles en opposant les enfants et leurs parents . C’est la nouvelle stratégie mise en place par l’homme de MPILA pour affaiblir les hommes qui peuvent lui faire de l’ombre . Il a l’intention de continuer et d’aller plus loin car il ne compte pas s’arrêter en chemin . Les familles comportant des hommes politiques ou des personnes militant au CONGO et ayant une certaine reputation politique sont priées d’être vigilantes et de surveiller surtout les décisions prises pendant les conseils de famille ou par le chef de famille . SASSOU veut détruire non seulement la classe politique congolaise mais aussi le tissu social congolais en s’attaquant à la famille qui est la cellule primaire de la société . Nous sommes invités donc de veiller ou de monter la vigilance au sein de nos familles pour s’opposer à l’infiltration du vénin sassouiste . Les manoeuvres de déstruction des familles se traduisent par la drague des filles ou des femmes composant les familles de certains hommes politiques pour les mettre enceinte et pour semer le désordre dans ces familles car les personnes qui enceintent ces filles sont priées de ne pas accepter les enfants qui naissent ou de se comporter en véritables irresponsables . Les manoeuvres de déstruction familliale vont très loin et sont destinées à causer du grabuge au sein des familles et dans la vie des enfants qui naissent des relations entre les personnes commandées pour enceinter les femmes qui peuvent être les cousines , les soeurs ou les nièces des hommes potiliques redoutés par SASSOU . Le mal du CONGO c’est SASSOU car c’est le demon fait homme ou le démon qui a pris la chair humaine . Le CONGO a le devoir après SASSOU d’organiser une séance nationale de délivrance spirtuelle pour chasser les miasmes laissés par le démon sassouiste sur l’esprit des congolais vivant au CONGO . Les franc maçons du 33 ème du dégré parmi lesquels je me trouve ne le considère pas comme un franc maçon mais comme un fétichiste car il n’y connait rien de la franc maçonnérie et n’a pas eu le temps de lire les principes fondamentaux de la franc maçonnérie . La franc maçonnerie obscure est entrain de mettre en erreur beaucoup de jeunes congolais surtout ceux qui travaillent avec les ministres ou dans les cabinets qui pensent être franc maçons alors qu’ils ne le sont pas en réalité au regard des textes fondateurs de la philosophie maçonnique et sont donc des illégaux ou des marginaux . La franc maçonnérie que nous étudions nous enseigne d’autres valeurs de celles véhicules dans la loge brazzavillloise qui n’est guère reconnue offriciellement par nous et qui a pour objet de servir les intérêts limités de SASSOU consistant à prendre la chance des personnes qui y adhèrent en leur transferant la poisse et d’autres formes de malheur dans la vie sociale , familiale et sentimentale . Une femme qui accepte d’aller avec un franc maçon congolais est apélée soit à mourir un jour ou à devenir infirme . Nous devrions donc informer les femmes de notre pays d’enquếter sérieusement sur l’appartenance ou non de leur futur mari à la loge maçonnique de Brazzaville pour eviter de vivre le drame dans les temps futurs et d’endeuiller inutilement les membres de leurs familles .

    N.B : Vous pouvez nier peut être la véracité de ce propos mais vous ne pourrez nier ma connaissance de la franc maçonnérie à laquelle j’avais adhéré depuis 1975 bien avant celui qui prétend diriger le CONGO

  2. CHRONIQUE D’UN NOUVEAU SCANDALE ENVIRONNEMENTAL EN PERSPECTIVE DANS LA RÉGION DE LA SANGHA…

    Après avoir lamentablement échoué dans le projet d’exploitation de mines de fer près de Mayoko (Niari) – le régime Sassou Nguesso se lance à nouveau dans un autre projet aussi scandaleux.

    Le gouvernement de Sassou Nguesso et ses affairistes claniques vont exploiter l’immense gisement de fer de la sangha, notamment celui situé précisément autour du Mont Nabemba.

    LE MONT NABEMBA VA ÊTRE DÉTRUIT POUR ASSURER LE TRAIN DE VIE DU VILLAGE NATAL DE SASSOU NGUESSO (OYO)
    Le mont Nabemba est non seulement, le plus haut sommet montagneux (978,50 mètres) mais aussi un écosystème montagneux, forestier et de mines solides pour l’environnement et l’avenir économique du Congo.

    Cependant, laissé libre court à un régime politique tel que celui de Sassou Nguesso à exploiter les ressources mines du futur économique et environnemental du pays – c’est un scandale écologique à venir aux conséquences insupportables: nappes phréatiques, faunes et flores souillées, métaux lourdes, rivières polluées (l’un des sources du fleuve sangha, fleuve congo, etc).

    Avec ses fous de l’argent frais, les impacts et risques sont considérables: de la production au transport et au rejet dans l’environnement local, c’est à dire l’écologie de la région de la sangha déjà pillé par l’exploitation intensive et illégal de bois précieux.

    J’attends plus d’éléments pour écrire un article à ce scandale mafieux.

  3. Toutefois nous avons l’obligation de vous rappeler que dans
    l’absolu nul n’est autorisé à Crossfire Triche et que normalementvous devez respecter les règles du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *