Nationale

Blanchiment: Une nouvelle plainte qui perturbe le sommeil de plusieurs réseaux françafricains

BNPParibas-Monaco-DR

 Le mardi 12 novembre dernier, l’association Sherpa, reconnue comme la voix des sans voix contre la gabegie des égoïstes, a décidé de déposer une plainte en France contre la banque BNP Paribas pour, entre autres, escroquerie, recel de fraude fiscale et de blanchiment aggravé commis en bande organisée. Dans cette affaire connue sous le nom de « lessiveuse Africaine », un vaste réseau aurait été monté dans les années 2000 au sein de la filiale monégasque de la banque Française BNP Paribas, pour blanchir de centaines de millions d’euros provenant d’une vingtaine de pays Africains dont le Sénégal, le Burkina Faso, le Gabon, le Madagascar. Sauf que, selon nos sources, de nouveaux éléments du dossier mentionneraient la participation des réseaux du dictateur Denis Sassou Nguesso à ce  vaste et énième pillage des richesses du peuple Africain. En prenant connaissance de ce montage de blanchiment, révélé par un ancien salarié de BNP Paribas, qui a d’ailleurs été purement et simplement licencié par la banque, il est difficile de comprendre des dictateurs Africains et leurs valets peuvent-ils faire autant du mal à leur propre continent.  Les trois étapes de ce montage, mentionnées dans un document confidentiel interne à BNP Paribas se présentent comme suit :

Première étape 

Des touristes Français en Afrique et présentés comme complices involontaires, sont invités à payer leurs frais d’hôtels non pas en francs CFA mais en euros avec leurs carnets de chèques, sans préciser le nom du bénéficiaire. Ceux-ci, très contents de n’avoir pas changé leur argent, s’exécutent.

Deuxième étape

Chacun des chèques est racheté en liquide par des résidents des pays concernés, qui souhaitent sortir des devises sans le contrôle des autorités financières locales. Le nom d’un membre du réseau, titulaire d’un compte à la BNP Monaco est alors apposé sur le chèque en qualité de bénéficiaire.

Troisième étape

Le plus simple du monde, les chèques sont déposés à l’agence BNP de Monaco. Tout ceci est couvert par BNP Genève, centre névralgique du groupe BNP Paribas.

Estimés par l’association Sherpa à des dizaines de milliers de chèques déposés à l’agence BNP de Monaco, de centaines de millions d’euros sont ainsi sortis illégalement d’Afrique et retrouvent la riche principauté de Monaco. À croire que  le peuple Africain est ironiquement présenté par ces mêmes pillards et escrocs comme le peuple le plus pauvre au monde.

Dû au fait que la justice Monégasque a semblé peu pressée de se pencher sur cette affaire appelée « lessiveuse Africaine », malgré de nombreux éléments, l’association Sherpa a décidé de porter plainte contre X et contre BNP Paribas, devant le procureur de la république de Paris le 12 novembre dernier. Le procureur de la principauté, monsieur Jean-Pierre Dreno, interrogé par l’AFP, a précisé que l’enquête était en cours à Monaco et l’ouverture d’une information judiciaire est envisagée. Il a ainsi évoqué que plus de 21 pays Africains seraient concernés par la « lessiveuse Africaine ». Voilà ce qui perturberait déjà le sommeil de nombreux palais dictatoriaux. Et pour le dictateur Denis Sassou Nguesso, ce serait un énième dossier qui s’ajoute sur la longue liste des dossiers qui gênent son oreiller toutes les nuits.

Malgré tout le faux procès que font les dictateurs et leurs valets contre l’association Sherpa, le MCCD salue l’engagement et la détermination des membres de cette association à défendre les intérêts des faibles et des sans voix.

MCCD : La Voix du Peuple Libre

4 comments on “Blanchiment: Une nouvelle plainte qui perturbe le sommeil de plusieurs réseaux françafricains

  1. ah Pauvre Afrique, pour ne pas dire Riche Afrique. A quand la fin des dictatures ? A quand la fin des pillages de tes richesses ? Tant que les dictatures perdureront en Afrique, l’exemple du dictateur Dénis Sassou Nguesso au Congo Brazzaville en est le plus visible actuellement, l’Afrique sera toujours à la traine du rendez du développement et sa population toujours aussi pauvre au détriment des richesses insolentes gardées dans des paradis fiscaux. Ces richesses ne seront jamais restituées en Afrique, on en a vu avec des milliards de Mobotu. Il en sera ainsi avec des milliards que Sassou Nguesso a volé au peuple congolais et gardés à l’étranger.

  2. Bolivar had some more questions, then wished me a good night. I thanked him and this time I was too tired to stay worried. When I opened my eyes again the skylight was getting light. Just to make the day complete the rain was thrumming down on it again. I felt absolutely rotten. Sore, bleary-eyed, depressed. I took off my face and rubbed the stubble on my face. I heard a tiny voice speaking. I looked around, the room was empty, then I heard it again. I held my face close to my ear.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *